Lecture

Le Chronophage, Élodie Lauret

Deuxième livre terminé dans le cadre du challenge du Printemps de l’Imaginaire Francophone.
Aujourd’hui je vais vous parler du Chronophage tome 1 : La montre à gousset d’Élodie Lauret.

Mais de quoi ça parle ? Dans une petite ville en Angleterre (dont j’ai oublié le nom), cela fait dix ans que le père de Cordelia a disparu, ne laissant à sa fille qu’une montre à gousset. L’adolescente de 15 ans ne s’en sépare jamais. Alors qu’elle s’enthousiasme, avec son meilleur ami Jeremy, d’avoir convaincu sa mère (il faut dire que depuis la disparition du papa, celle-ci est extrêmement surprotectrice) de participer à un voyage scolaire en France, la montre de gousset s’arrête. Pour Cordelia, c’est le drame étant donné qu’il s’agit du dernier souvenir qu’il lui reste de son père. Jeremy se rend alors chez un étrange horloger pour la faire réparer. Cette rencontre sera le début d’une aventure en quête de vérité à laquelle les deux adolescents ne s’attendaient pas. Et leur découverte sera extraordinaire, voire terrifiante.

Alors je ne vais pas tourner autour du pot : j’ai adoré.

L’écriture d’Élodie Lauret est simple, efficace et fluide. Elle a réussi à créer une atmosphère cosy qui sent bon le thé. Je vous promets que chaque fois que je me replongeais dans ma lecture j’avais chaque fois une folle envie de déguster de l’Earl Grey.

Les personnages sont terriblement attachants. Nous alternons avec les points de vue de Cordelia, Jeremy et un troisième personnage que je vous laisse découvrir. J’ai vraiment hâte de les retrouver dans un tome 2 qui est en cours d’écriture.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Kirya, Chris Wood

3 March 2021