Sauver l’imaginaire

Quand je vois comment sont présentés de nos jours tout ce qui s’apparente au petit peuple, fées comprises, à la télévision, j’ai envie de la balancer par la fenêtre. Vu que tous ces personnages sont souvent apparentés aux contes de fées, on les associe à un monde enfantin. Bien que ceci soit réducteur des avis des contes, ce n’est pas tout à fait faux non plus. Donc ce n’est pas cela qui me gène spécialement.

Ce qui m’agace c’est qu’on les apparente à une vision très « girly ». Comme si tout ce qui concernait la féerie ne pouvait pas intéresser les petits garçons. Et actuellement quand un dessin animé est « girly » tout doit êtres à dominance rose bonbon, mauve et bleu turquoise, les fées sont d’adorables adolescentes dont le quotidien sont leur petit copain, la mode et leur groupe de musique et tout cela en essayant de sauver le monde magique au nom de l’amour et de l’amitié entre deux concerts et défilés. Je suis désolée mais ces dessins animés ne font pas rêver. Des aventures sans intérêt, peu d’enjeu et un univers pauvre … Ce n’est pas parce qu’un programme est destiné aux enfants qu’il ne pourrait pas être de qualité avec un bel univers construit, des personnages complexes, des enjeux sérieux et des aventures palpitantes. On ne le dira jamais assez : il faudrait qu’on arrête de prendre les gosses pour des cons !

Le folklore féerique est tellement riche, toutes les possibilités qu’il offre sont loin d’avoir été explorées ! Il y a encore beaucoup à faire pour enrichir la fantasy (désormais c’est comme ça que l’on nomme tous les récits avec du contenu merveilleux).

Tolkien nous a laissé un héritage fabuleux avec la Terre du Milieu, ouvrant la porte au genre de l’héroic fantasy. Mais il n’y a pas que l’heroic fantasy dans le domaine du merveilleux (et non pas dans le fantastique ! grrrr). Oui parce que, en ce moment, le cinéma et la littérature de fantasy m’agacent également en nous contant toujours les mêmes histoires et en restant cantonné dans l’heroic fantasy. Oui parce que les ados aussi sont pris pour des cons. Et puis qu’est ce que vous croyez ? Que Tolkien vous a sorti la Terre du Milieu comme ça dans sa tête ? Mais non ! C’était un universitaire donc faire des recherches était une seconde nature. En farfouillant dans les légendes et les mythes européens, il a pris tout ce qui l’intéressait, il a tout combiné puis il a ajouté de la cohérence à tout ça avec sa touche personnelle et voilà ! Mais ces dernières années, nous n’avons surtout eu que de pâles copies du Seigneur des anneaux : au lieu d’un hobbit, nous avons un paysan beau gosse frappé par un incroyable destin et devant accomplir une quête … Et blah blah blah … Bon d’accord, il y a parfois des variantes, mais admettez que c’est toujours la même histoire ! Bon, vous allez me dire que la majorité des bonnes histoires suivent cette base. Vous avez raison, mais rien empêche de créer un univers original et des personnages avec de la profondeur rendant ainsi surprenant un récit basique.

Si vous souhaitez écrire un récit ou un scénario, ne partez pas d’un univers existant car vous risquez de faire du réchauffé. Interrogez-vous sur ce qui a inspiré cet univers, allez jusqu’à la base, explorez et créez ! Par exemple si vous souhaitez raconter une histoire de sorcier, ne créez pas un nouveau Harry Potter, pitié ! Car si cette saga est excellente c’est parce que J.K. Rowling a créé un monde original, mais c’est son monde à elle. Cependant, si J.K. Rowling vous a donné l’envie d’écrire et qu’elle a suscité en vous une passion pour l’univers de la sorcellerie c’est absolument génial ! Mais faites des recherches sur les sorciers et donnez-en-nous une nouvelle version, avec un univers inédit. Sortez donc vos doigts de votre cul et allez donc enrichir votre imagination autrement qu’en recrachant le travail des autres !

Les Elfes, les nains, les vampires, les loups garou et les sorciers c’est bien, ça peut être même très bien. Mais je vous assure que nos contes et légendes renferment des créatures fascinantes que vous avez laissé tomber car estimant que ce n’était plus de votre âge. Pourtant votre envie de rêver et peut-être de faire rêver est toujours là. C’est pour ça que j’ai décidé de créer l’Imaginarium afin de vous faire redécouvrir la féerie et peut-être dépoussiérer l’image que vous en aviez. Qui sait ? Peut-être cela vous donnera-t-il envie d’aller plus loin et faire vos propres recherches. Les fées, les lutins, les gnomes ne sont pas réservés qu’aux enfants et les trésors que renferme notre folklore pourrait bien vous surprendre …
Bienvenue dans l’Imaginarium …

Mlle Lili

  • Très bon article, on voit que tu es passionnée ^^

    Ma connaissance sur les contes « pour filles » est très limitée mais je pense aussi qu’ils sont souvent, malheureusement, stupides.

    Ah oui, l’originalité c’est important ! Bon, je suis fan de Tolkien et d’héroic fantasy, donc lire encore une histoire de ce genre ne me dérange pas, tant que l’univers est suffisamment différent et riche 🙂
    En tout cas je suis curieux de découvrir toutes ces créatures folkloriques ! 😀

  • Attention ! Je ne parle pas de « contes pour filles » mais des « dessins animés pour filles » quand ils parlent de féerie (les Winx par exemple) …
    Concernant l’héroic fantasy, je critique surtout les productions cinématographiques récentes qui se ressemblent quasiment toutes. En littérature le genre se renouvelle quand même assez bien. Et comme je l’ai dit j’adore l’héroic fantasy. 😉
    Pour les créatures folkloriques il faudra attendre les vidéos. Le tournage va bientôt commencer et si on compte le temps de post-production la première vidéo devrait débarquer à la fin de l’été. Cependant j’espère qu’en attendant, mes articles continueront à te plaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *